Actualités des arts


White Line Woodcut, une technique stimulante

(Technique de gravure sur bois inspirée des estampes japonaises)

– Odile Planque-Hennart –

Début 1900 un groupe de graveurs de PROVINCETOWN ( Massachusetts) met au point une technique de gravure sur bois inspirée des estampes japonaises: gravures imprimées à la main avec un baren ou une cuillère sur papier japonais et encrées à l’aquarelle.Elle sera nommée WHITE LINE.

L’artiste la plus connue de ce mouvement est BLANCHE LAZELL.
Des artistes contemporains reprennent cette technique, y compris des japonais.
Dans la technique japonaise traditionnelle on grave une planche de bois par couleur, et on imprime successivement chacune d’elles sur le même papier. Dans la White Line on creuse des lignes fermées dans une seule planche délimitant ainsi des zones séparées à colorier. L’impression fait apparaître en blanc ces lignes creusées, non imprimées, entourant des îlots de couleur.

Dans la technique japonaise les blocs de bois doivent être épais et creusés profondément autour de la surface (ou de la ligne) à colorier. Celle-ci est imprégnée au pinceau d’un mélange d’aquarelle très dense et de colle de riz. Le surplus tombe dans les creux et épargne ainsi le papier qui ne reçoit que l’empreinte des formes émergées.

Dans la White Line, on colorie au pinceau chaque surface délimitée par le sillon gravé avec de l’aquarelle . On n’y ajoute pas de colle de riz mais on joue avec le degré d’humidification de l’aquarelle et de la planche. Cette planche peut être fine.Elle révèle les lignures du bois grâce à son humidification.

Les consignes sont très simples. La réalisation est beaucoup plus subtile.Tout joue: la saturation de l’aquarelle, la gestion de l’humidité, les caractéristiques des papiers japonais. Cet ensemble à orchestrer fait partie de l’aventure et de ses surprises. C’est affaire de tâtonnements. Les lignes blanches qui entourent les îlots colorés donnent un résultat lumineux, “moderne et révolutionnaire” comme il fut qualifié à l’époque.

Il exige une forme de pensée spécifique où il s’agit de simplifier les formes tout en anticipant leur organisation. En dessinant, il faut penser “surfaces”. Chaque élément coloré doit jouer au plus juste sa participation afin de magnifier l’unité et la force de l’ensemble.

DERAIN a decliné cette technique dans son illustration du PANTAGRUEL de RABELAIS. Chaque image est une impression à la presse d’une seule planche encrée à la poupée (Une poupée par couleur et par dimension).

En voici une illustration avec celles de deux artistes du groupe de PROVINCETOWN et d’une artiste actuelle.

Odile Planque-Hennart

Prochaine exposition


Exposition

Des artistes de Salernes nous racontent leur confinement

Des artistes de Salernes nous racontent
leur confinement

à l'Atelier Gabrielle

18 et 25 juillet et 19 et 26 juillet 2020

samedi et dimanche de 16h00 au 19h00

13 artistes salernois nous racontent comment ils ont vécu leur confinement. Céramiques, peintures, sculptures, collages, bijoux montrés à l’Atelier Gabrielle les 18 et 25 juillet et 19 et 26 juillet 2020. C’est une interrogation personnelle exprimée avec diversité, un vrai...

Prochaine stage


Stage d'été

Exposition Riccardo Licata

Stage de gravure

Guy Fontalavie

du lundi 10 juin au samedi 15 juillet 2017

de 10h à 13h et de 15h à 18h

Intervenant : Guy Fontalavie
graveur, aquafortiste, quadrichromiste - Lauréat de la Casa Vélasquez

A partir d'un document choisi que vous apporterez, l'objectif du stage est de vous apprendre à décomposer et analyser une image en couleur, pour la reconstruire par gravure. Un temps d'échange, de découverte, incitera à prendre conscience du travail réalisé …