Agenda expositions


Figuration narrative

du 9 juillet au 14 août 2014

du jeudi au samedi de 16h00 au 19h00
à l'Atelier Gabrielle

figuration narrative

Valerio ADAMI est une figure incontournable de la Figuration Narrative. Il est surtout connu pour ses œuvres aux couleurs vives entourées de noir, il n'y a bas de blanc et toute la surface est remplie ;
il s'inspire de photographies découpées dans des magazines et reconstruit un quotidien de la socié té de consommation. Il a réalisé de nombreuses gravures, lithographies et des livres illustrés.

ERRÓ est le cofondateur de la Figuration Narrative en France.
L'univers d'Erro fait se rencontrer l'univers de la bande-dessinée et les figures du dessin animé contemporain et historique ; il provoque des assemblages visuels mélangeant l'ancien et la temporalité.
C'est un artiste engagé qui dénonce et critique des événements en utilisant l'humour et la dérision.

Peter KLASEN est l'un des fondateurs de la Figuration Narrative.
Ses oeuvres sont axées sur le thème de l'industrie ; il a réalisé de nombreuses œuvres qui évoque l'univers concentrationnaire.
On retrouve dans ses œuvres un langage plastique personnel en réinterprétant les signes de l'environnement urbain et de la société déshumanisée.

Jacques MONORY est l'un des principaux représentants du mouvement de la Figuration Narrative.
Il y a dans ses œuvres une atmosphère lourde et menaçante ; les thèmes qu'il aborde reflètent la violence de la réalité quotidienne et s'apparentent plus à un décor cinématographique. Ses estampes sont souvent monochromes dans des teintes froides et traduisent l'inquiétude de la société actuelle.

Bernard MORTEYROL est un membre historique de la Figuration Narrative. C'est un artiste de l'image, il y a dans ses œuvres des supers héros, des femmes, des paysages urbains, de la publicité, des affiches, des enseignes. C'est un mélange des genres, citadin et campagne tout se mélange pour créer un effet de style ; c'est sa façon à lui de retranscrire le monde : il est à fond dans l'image : il les utilise de manière ironique et les manipule sans frontière.

Vladimir VELICKOVIC est associé au mouvement de la Figuration Narrative. Ses œuvres ont pour thèmes des hommes ou des animaux, le plus souvent dans des situations dramatiques ou terrorisantes ; il exprime la douleur et la violence de l'humanité et c'est un univers cauchemardesque qui ne laisse personne indifférent.
Il traite de la barbarie humaine où les témoins sont des animaux : oiseaux, rats, chiens.
Il a réalisé de nombreuses estampes et livre d'artiste .

Articles


« (…) La figuration narrative est un mouvement crée en 1961 par des peintres européens venus habiter Paris et pratiquant une peinture franche, en phase avec leur époque. Prenant à bras-le-corps les images quotidiennes de la société de consommation - c'est un jeu de massacre - ils visent la grande peinture, la politique, les romans policiers, les magazines féminins, le cinéma, les bandes dessinées, les graffitis du métro et les rues parisiennes. Ces artistes sont venus d'Espagne, d'Allemagne, d'Islande, du Portugal, de la Suisse, del la Yougoslavie et bien d'autre encore.
L'Atelier Gabrielle a ainsi pu réunir des artistes mondialement connus tels que Valerio Adami (Italie), Peter Klasen (Allemagne), Monory et Morteyrol (France), Vélickovic (Yougoslavie) et Errò (Islande) ... »

B. B. : Var matin

« (…) “Les amis de Claude Breton et Marcel Roche”, une association autour de la gravure et de l'estampe, propose actuellement de visiter l'exposition “Figuration narrative” présentée jusqu'au 17 août ) Salernes dans l'espace d'exposition de l'Atelier Gabrielle (2 Cours Jean Bart).
Les œuvres de Peter Klasen, Jacques Monory, Errò, Vladimir Vélickovic, Valerio Adami et Bernard Morteyrol sont merveilleusement mises en valeur dans l'atelier de gravure de la maison, au milieu des presses à bras et à volant, que Claude Breton avait descendues de Paris. Près de 200 œuvres sont accrochées aux ci-maises ou présentées en portfolio sur le mobilier.
C'est Michel Gemignani, peintre et ancien professeur des Beaux-Arts à Paris, qui endosse le rôle de commissaire général de cette exposition. Il nous raconte la genèse. “On a réussi à regrouper ensemle six grands noms de la figuration marrative, ce qui n'est pas courant dans la région. Is ont joué le jeu et nous ont apporté une véritable mini-expo chacun, comme Vladimir Vélickovic qui présente une véritable suite de son fameux bestiaire, où l'on à une série d'animaux qui sont tout à fait ses thèmes récurrents : le cordeau, les chauves-souris, les rats...”
Si le défi c'était de représenter de façon la plus gratifiante ces artistes, alors le pari est réussi pour Michel Gemignani qui confie avoir voulu créer “l'unicité”, tout en reconnaissant que “le jeu a été simple au fond car chacun a son exposition propre”. Le commissaire d'exposition qui s'est malgré tout permis la petite liberté à l'entrée de l'exposition “de faire un pot-pourri de ces artistes où ils sont réunis mais de façon totalement hétéroclite”. Ce qu'il n'aurait pas fallu faire pour l'ensemble de l'expo selon lui. “Dans une région où la culture n'a pas toujours facilité le pas-sage, le rôle de l'association a été d'élever un peu le débat et de faire venir des gens exceptionnels”, souligne au passage Michel Gemignani. Notons que l'artiste peintre Marie-Thérèse Delannoy-Breton, présidente de l'Association “Les amis de Claude Breton et Marcel Roche” a su créer un lien de confiance avec les artistes ou leurs représentants légaux, comme les galeristes, qui ont généreusement contribué à la qualité de cette exposition en fournissant des documents intéressant.
Pour enrichir le patrimoine culturel local autour de la gravure au delà de la d'exposiotion. Errò par exemple, a fait don d'une de ses œuvres à la commune de Salernes, à choisir parmi celles qui sont exposées ici et ne sont pas à vendre par ailleurs. »

Raphaël Schott : LA MARSEILLAISE

(Cliquer sur les vignettes pour les agrandir)
Toutes les expositions

Prochain stage


Stage d'été

Exposition Riccardo Licata

Stage de gravure

Guy Fontalavie

du lundi 10 juin au samedi 15 juillet 2017

de 10h à 13h et de 15h à 18h

Intervenant : Guy Fontalavie
graveur, aquafortiste, quadrichromiste - Lauréat de la Casa Vélasquez

A partir d'un document choisi que vous apporterez, l'objectif du stage est de vous apprendre à décomposer et analyser une image en couleur, pour la reconstruire par gravure. Un temps d'échange, de découverte, incitera à prendre conscience du travail réalisé …

Actualité

Actualité

La Biennale de
Sarcelles

– Christian Massonnet –

 

La Biennale de Sarcelles est désormais un événement culturel incontournable et passionnant pour les amateurs de gravure, et ceci à plusieurs titres. En effet elle se présente comme la vitrine de toutes les techniques et procédés de la gravure, dans tous les styles - du figuratif à l’abstrait …